C'est par ses blessures qu’il vous a guéris. 1 Pierre 2 :24. Version Biblique Parole de vie. Alors comment se fait-il qu’il y ait encore parmi nous à ce jour des chrétiens qui sont victimes des maladies ?

Deux faits peuvent être révélés à la question posée ci-haut : en premier lieu, la Bible nous dit dans le livre du prophète Osée ce qui suit : « Mon peuple périt, faute de connaissance ». Osée 4 : 6a. Version Biblique Bible de Jérusalem. En second lieu, l’Evangile du docteur Luc nous avertit : « Malheur à vous docteur de la loi, vous avez pris la clé permettant d’ouvrir la porte du savoir : vous empêchez d’entrer ceux qui le désirent ». Luc 11 :52. Version Biblique Français courant.

Frères et Sœurs en Christ, il n’ya aucune autre vérité où Satan le Diable avait essayé de cacher à nous que celle de la provision de guérison que Jésus Christ nous a offert par ses souffrances au travers sa meurtrissure lors de sa passion.

De ce fait, Il est légitime pour nous de se poser la question de savoir quel peut-être le rapport entre les meurtrissures du Seigneur Jésus et notre guérison.

La plaie, quid ?

Selon le Larousse, la plaie peut-être définie comme étant la lésion du corps provenant soit d’une blessure sanglante ou d’une contusion, soit d’un accident physiologique. Nom féminin
Frères et Sœurs, les plaies de notre Seigneur pour les chrétiens(nes) : ce sont les marques de plaies portées par Jésus Christ de Nazareth lors de sa passion à cause de nos crimes : à la tête, aux deux mains, aux deux pieds, au dos et au côté gauche.

Le portrait de la meurtrissure, quid ?
La carte des meurtrissures de notre Seigneur se présente de la manière :
• Des blessures sur la tête causées par un casque d’épines ;
• Les flagellations sur la face dorsale
• L’enclouage du poignet dans l’espace de DESTOT ;
• L’enclouage des pieds par un seul clou, le pied gauche croisé sur le droit ;
• La plaie du flanc droit provoquée par une lance romaine.

En quoi les plaies de notre seigneur peuvent nous être utiles dans notre vie ?

Qu’en dit la Bible, quid ?

Plus de sept cents ans avant cet événement, le prophète Esaie avait évoqué l’action salvatrice véridique et unique du fils unique de Dieu, en ses termes suivants : « Pourtant ce sont nos maladies qu’il supportait, c’est de notre souffrance qu’l s’était chargé. Et par ses blessures que nous sommes guéris. » Esaie 53 : 4a & 5b. Version Biblique Parole de vie.

Le pourquoi, quid ?

Frères et sœurs, nous avons tous hérité de notre ancêtre le péché et ses suites tragiques (corollaires) que sont la mort, les maladies, les souffrances, et autres. Romains 3 :23 ; 5 :12.
Heureusement la mort et les plaies du Christ furent une rançon versée auprès de Satan pour nous racheter et nous délivrer de la malédiction : maladies, souffrances et autres.

De Christ, la Bible nous rappelle :
- « c’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. »(Matthieu 20 :28).
- « Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés, nous vivons pour la justice ; lui par ses meurtrissures duquel vous avez été guéris. (1 pierre 2 :24)
- « Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies » (Matthieu 8 : 17)

Bien aimé(e), la guérison est un droit acquis au travers l’œuvre salvatrice de la meurtrissure de notre Seigneur Jésus-Christ.

Comment la recevoir, quid ?
Cet enseignement n’à rien avoir avec une pratique magique qui serait fondée sur les reliques mais un réveil de conscience et de foi de tous les chrétiens afin de braver de maladies et des douleurs.
Des préalables, quid ?

Il ya des préalables à remplir pour être connecté :
• La foi : L’unique secret qui apporte la guérison totale au moyen des meurtrissures du Christ est la FOI. Evitons les doutes. Hébreux 11 :1 ; Nombres 21 :4-9 ; Marc 9 :23 ; 11 :23-24
• Le pardon : le refus de pardonner, de nous réconcilier et de nous aimer les uns des autres est un obstacle majeur à toutes guérisons divines. Matthieu 5 :23-24 ; 6
• La croyance : croire en Jésus Christ est une condition sine qua non pour recevoir la guérison divine et corporelle : Luc 11 :28 ; Romains 13 :8-11
• Le nom de Jésus : c’est au nom de Jésus qu’il faut demander pour être exaucé lors de votre prière. jean 14 : 3 ; 15 :16
• Miséricorde et salut : prier et suppliez notre Seigneur le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob de vous manifester sa miséricorde et son salut ;

La prière, quid ?

Frères et sœurs en Christ : «Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas ». Hébreux 11 :1. Version parole de vie.

Ensemble mettons cette foi en action car la Bible nous dit : « tout près de toi est la parole, dans ta bouche et dans ton cœur. Cette parole, c’est la parole de la foi que nous proclamons ». Romains 10 : 8. Version T.O.B.

En effet, « croire dans son cœur conduit à la justice, et confesser dans sa bouche conduit au salut ». Romains 10 : 11. Version T.O.B.

Alors, votre serviteur vous invite à prier avec le Seigneur Jésus pour recevoir votre guérison physique et spirituelle en confessant et en proclamant votre foi de la manière suivante :

 De ma bouche je confesse que Jésus est Seigneur, et dans mon cœur, je crois que Dieu/YAHWE l’a ressuscité des morts ;
 De ma bouche je confesse et de mon cœur, je crois au nom de notre Seigneur Jésus : par ses meurtrissures, le Seigneur Dieu Jésus pardonne mes péchés ; et me délivre et me guérit de ma maladie (citez ou dénommé cette maladie ; surtout n’ayez pas honte).
 Prions et supplions le seigneur de nous manifester sa miséricorde et son salut : « Béni sois-tu, Jésus, le Dieu de nos pères, et le Seigneur et sauveur de notre vie ! Béni soit ton nom dans toutes les générations à venir. Que te bénissent les cieux et toute ta création dans tous les siècles. Ordonne et manifeste ta miséricorde et ton salut afin que ton sujet soit délivré de la maladie/ou de douleurs (dénommé cette maladie), au nom de Jésus Christ de Nazareth. qu’il nous soit fait miséricorde.
 Dire la prière de notre Père (pendant sept jours)
 N’oublies pas au bout de sept jours d’aller de donner votre aumône.

Jésus Christ a pourvu pour notre salut. Dieu a fait une alliance avec son peuple en général et avec toi en particulier à travers : la guérison.

L’enseignement basé sur les meurtrissures de notre Seigneur et Dieu Jésus Christ n’a rien à avoir avec la pratique magique & diabolique fondée sur les reliques ou autres, mais un éveil de conscience auprès de nos frères et sœurs issus de toutes les couches des enfants de Dieu.
Merci beaucoup.